Brésil : non au fascisme! Solidarité avec le peuple brésilien

Le candidat d’extrême-droite Jaire Bolsonaro a été élu dimanche président du Brésil, avec 55,3 % des voix. Nombreux, nombreuses sont les Brésiliens, les Brésiliennes qui ont de quoi être inquiets après les déclarations agressives, d’une extrême violence, de Bolsonaro qui a déclaré vouloir gouverner « pour la majorité, pas pour la minorité ». Dans sa ligne de mire : les Noirs, les femmes, les membres de la communauté LGBT, mais aussi les militants de gauche, les Indiens, les paysans sans terre, les défenseurs de l’environnement et les journalistes.
Alors que Macron vient de féliciter le nouveau président, affirmant sa volonté de poursuivre sa coopération avec ce pays « dans le respect » des « principes démocratiques », nous développerons une vigilance critique face aux graves atteintes aux droits humains risquant d’être perpétrées et défendons l’ouverture de nos frontières aux Brésiliens et Brésiliennes qui demanderaient asile et protection.
A eu lieu un rassemblement et manifestation le samedi 10 novembre, Place Félix Poulat- Grenoble

A cette occasion, voici l’intervention de Nicolas Benoit, secrétaire général de l’Union départementale CGT de l’Isère intervention CGT soutien-bresil

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.